Le Lensois Normand

Tome 2

Hospice et hôpital de Lens (3)

Classé dans : Histoire,Lens — 14 octobre, 2010 @ 11:16

Lors de la réunion du Conseil Municipal du 11 octobre 1922, il est décidé construire Route de La Bassée un hôpital plus grand répondant aux besoins de la population. La première pierre fut posée le 28 avril 1926 et l’hôpital inauguré le 23 octobre 1932 par le Député-Maire de Lens Alfred Maës et le Président du Conseil Edouard Herriot. Après la visite du nouvel hôpital, les invités se dirigèrent vers l’école Berthelot ou fut servi un banquet.

menu1932.jpg

Le menu du banquet (document obtenu auprès de Maurice DHEDIN)

Mais dès le samedi 22 novembre 1930 à 13 heures avait commencé le transfert des malades des baraquements provisoires de la rue de l’Hospice vers le nouvel hôpital de la Route de La Bassée. Comme moyen de transport, on utilise les ambulances de la Caisse de Secours mais aussi les voitures particulières de médecins et commerçants lensois.

Monsieur Marchand est alors le « Directeur-Econome » des Hospices Civils de Lens. Dès la semaine suivant le transfert, c’est avec fierté qu’il fait visiter, avec Alfred Maës, Maire de Lens, les nouveaux locaux aux élus des communes avoisinantes, à de nombreux médecins, au Président de la Caisse de Secours et à de nombreuses autres personnalités.

chl1932.jpg

L’entrée de l’hôpital vers 1930

Depuis le Centre Hospitalier de Lens a grandi. Outre le fait que l’on prit en compte le bien-être des malades (disparition des chambres communes au profit des chambres à 2 ou 4 lits ou même individuelles, amélioration des services d’acceuil et de soins, embellissement de l’aspect extérieur par la mise en place de parterres bien fleuris, d’aires de jeu pour les enfants avec mini golf, etc …),

agreable.jpg

Un hôpital « très agréable »

il s’est enrichi avec la construction du Pavillon de Gériatrie Albert DUROT (1964); en 1968 d’un Institut de Formation en Soins Infirmiers (délocalisée en fin 2005) ….

hopitalvers60.jpg

Vue de l’hôpital vers 1960. La maison de Retraite n’a pas encore pris la place des jardins ouvriers

… en 1971 du Pavillon de l’Enfance; en 1974 du Pavillon de Psychothérapie, en 1979 du Pavillon André DELPLACE abritant le nouveau plateau technique de l’établissement; en 1984 du Pavillon de la Femme puis celui des Spécialités en 1994.En 1996 du Centre des Dépendances « Le Square » est créé puis virent le jour en 1999 de l’Unité de Chirurgie cardiaque de l’Artois et en 2000 de l’Unité de Radiothérapie.

Le CHL est souvent cité en exemple dans la presse ou même à l’ORTF où Etienne Lalou et Igor Barrère y consacrent l’un des dossiers de « Cinq Colonnes à la Une ».

detective60.jpg

Le Docteur Schaffner et Monsieur Morlé, Directeur du CHL dans les années 60

Le 22 mai 1960, Guy Mollet vint à Lens poser la première pierre de la Maison de Retraite. Située juste à côté de l’hôpital, elle ouvrit ses portes le 30 juin 1964 et pouvait accueillir 200 lits.

maisonretraite.jpg

Dans les années 90, la maison de Retraite fut rattachée à l’hôpital.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

De la guerre dans l'art, de... |
Anglais pour non-spécialist... |
videohistgeo6eme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lelampiste
| histgeo4emelaprovidence
| Le blog de la réserve opéra...