Le Lensois Normand

Tome 2

Archive pour la catégorie 'Les amis'

MICHELET par Christian Daubresse

Posté : 16 mars, 2011 @ 6:39 dans Histoire, Lens, Les amis | 11 commentaires »

 Monsieur Christian Daubresse, qui fut Conseiller Municipal à Lens, a été longtemps enseignant au Collège Michelet, Boulevard Basly. Il a été mon professeur au début des années 60. Nous nous sommes retrouvés cet hiver par l’intermédiaire de Maurice Dhédin : un jour j’ai un message de sa part me disant l’intérêt qu’il porte à mes articles. Depuis, nous correspondons régulièrement. J’ai alors eu l’idée d’inverser les rôles : pour une fois, j’ai demandé à mon ancien prof de rédiger un devoir, une rédaction comme nous disions en 1965. Le thème : l’Établissement Scolaire qu’il a longuement fréquenté : Michelet. Quoi de plus normal. Alors, voici son devoir. La note sur 20 ????? A vous de décider mais ne soyez pas trop sévère, M. Daubresse était très indulgent avec nous.

imgp0396.jpg

 Pour comprendre comment le collège Michelet est né, il faut un recul de quelques années : avant la 2ème guerre mondiale, les locaux du boulevard Basly abritaient une «ECOLE PRIMAIRE SUPERIEURE » : on y préparait au Brevet Élémentaire en 4 ans (de la 6ème à la 3ème ) uniquement des garçons. Pour les filles : c’était Campan. Filles et garçons dûment «brevetés» se retrouvaient en seconde pour préparer le brevet supérieur (aujourd’hui disparu, comme le «certif », que certains regrettent) !!! Dans le bassin minier, il n’y avait pas de lycée, et, pour passer le fameux bac, il fallait aller à Béthune ou Arras : inutile de préciser que çà coutait cher, et incitait très peu de jeunes des deux sexes à poursuivre leurs études. J’ai toujours dans mon portefeuille un article du journal «Le Monde» qui rappelle qu’en 1950 4% d’une classe d’âge étaient bacheliers. Un petit calcul: 4 à 500 000 naissances l’année donnaient environ 20 à 30000 titulaires du bac.(à comparer avec les 600 0000 bacheliers chaque année actuellement)

condorcet1933.jpg 

En 1933, c’est ‘Ecole Condorcet’ qu’il est inscrit sur le fronton du bâtiment

C’est le Général De Gaulle qui a transformé l’ENS de LENS en LYCEE.

C’est ainsi qu’en 40, de retour d’exode, j’ai dû passer 3 examens: le certif, le concours d’entrée en 6ème et, plus surprenant, un examen pour obtenir une BOURSE ROYALE de 900francs par an!!! Ceci jusqu’en première où, faveur suprême on m’a indiqué, qu’étant donné mon bon travail, on m’accordait une non moins royale augmentation: je «GAGNAIS» 1080 frs toujours par an: je me souviens que ma mère m’achetait une blouse grise!!! Je suis passé en seconde après la Libération

Et je suis ainsi devenu membre de la 1ère corporation des jeunes qui ont pu passer le BAC à Lens!!!

En 1959, la construction du nouveau Lycée Condorcet a été terminée et les locaux du boulevard Basly sont restés vides un an.

En résumé , en 1959, existent à Lens le lycée, un cours complémentaire de filles, Campan, et un cours privé construit je ne sais plus en quelle année: Sainte Ide (NB : Le Collège Sainte Ide existe depuis 1931 et a été crée sous l’impulsion des Ingénieurs des mines de LENS).

A la rentrée de 1960, je suis nommé à Michelet, sans avoir demandé quoi que ce soit: « MICHELET, c’est quoi ,ce machin? ». Telle a été ma réaction: je suis allé Boulevard Basly un jour avant la rentrée, et le « dirlo» que j’ai vu, (et que je connaissais bien) m’a expliqué qu’avait été créé un collège (pendant les vacances) et qu’il avait du passé 2 mois à recruter des élèves. Qui étaient ces élèves des gosses qui avaient passé à 14 ans le certificat d’études primaires, d’autres avaient été un an au lycée et ne s’étaient pas adapté d’autres encore avaient «glandé» sans rien faire!!! En tout environ 300 ados qu’il fallait essayer de remettre dans le circuit….

Alors a commencé une tache exaltante, car ces gosses dont les profs s’occupaient avec une certaine passion, étaient très intéressants! Nous, les enseignants, nous avons vraiment travaillé avec plaisir, car nous étions une équipe de vrais copains, nous nous passions nos fiches de travail, nous échangions nos idées, nos observations sur les élèves et j’ai passé à Michelet 23 ans formidables.

1977.jpg

Une classe de M. Daubresse vers 1970

Après 60, le collège est devenu collège d’enseignement général, (C E G), puis C E S (collège d’enseignement secondaire, puis collège unique HABY: les ministres adorent faire des réformes qui ne coûtent rien et qui ne servent strictement à rien!!! Les vrais enseignants, ceux qui aiment leur métier se foutent des réformes et cherchent avant tout l’intérêt des gosses qui leur sont confiés.

En 1964 ou 65, les écoles primaires nous envoyaient des élèves issus de CM2 , mais tous les élèves n’entraient pas en 6ème. Il faudra attendre quelques années encore pour arriver à la situation actuelle: la scolarité obligatoire jusque 16 ans et donc tous au collège, (même ceux qui ne savent pas lire ni écrire correctement) et, évidemment, des dépenses folles pour essayer de récupérer certains d’entre eux.

1975profs.jpg

Le groupe des professeurs vers 1970

De nos internautes …..

Posté : 4 février, 2011 @ 9:38 dans Histoire, Lens, Les amis | Pas de commentaires »

  De plus en plus d’internautes me contactent et m’envoyent des documents ou des photos concernant l’histoire de Lens. N’hésitez pas à en faire autant.

 Voici tout d’abord une nouvelle photo de Grossouvre, elle m’a été envoyé par Alain Hainaut (que je remercie beaucoup pour tous les documents qu’il m’a fait parvenir concernant le corps des sapeurs-pompiers de Lens). Il s’agit d’un groupe de 1959, la monitrice s’appelait Colette ou Paulette et Alain figure au rang du milieu à droite.

1959ah.jpg

  Un autre cadeau de notre amie d’Espagne Amélia (allez voir son propre blog sur la région où elle vit maintenant : http://achargon.over-blog.com/ ) , ce buvard publicitaire de la pharmacie GUILLY (à côté des Etablissements Dumortier, avenue Alfred Maës).

amelia.jpg

  Ce buvard se trouvait dans un cahier ayant appartenu à sa mère. Il est plein de souvenirs : les taches montrent que le porte-plume ou le stylo plume utilisait de l’encre de différentes couleurs, la plus grosse au milieu provient certainement d’une goutte tombée lors d’un changement de cartouche, les traits attestent que le buvard était obligatoirement utilisé lorsque l’on soulignait un passage ou tirait un trait entre chaque leçon, enfin les annotations chiffrées devaient être un moyen de se souvenir des numéros de pages à apprendre ou d’exercices à faire.

  Merci à Alain et Amélia.

Un jour à Lens

Posté : 16 novembre, 2010 @ 9:30 dans La Mine, Lens, Les amis | 1 commentaire »

    Profitant d’un séjour chez ma fille dans le Pas de Calais, je suis retourné une journée à Lens sur « les terres » de ma jeunesse, pour y faire quelques photos et trouver des documents pour le blog.

    C’est un bel arc-en-ciel qui nous a accueilli dès la sortie de l’autoroute :

arcenciel.jpg

  Puis une visite à la cité du 12 pour revoir, entre autre, l’église Saint Edouard, témoin de nombreux évènements de notre famille.

eglise12.jpg

  Une envie de visiter la maison du Louvre. Malheureusement, ce 12 novembre, elle était fermée !

louvre.jpg

   Je me dirige alors vers la cité du 11 pour voir l’emplacement de l’ancienne église Saint Pierre, détruite en 1987. De la rue d’Artois, superbe vue sur les corons et la fosse 11/19.

cit11.jpg

  Et je ne pouvais partir sans photographier une nouvelle fois le chevalet de la foose 11 :

chevalet.jpg

  Puis retour en ville par la rue Lamennais avec en passant un petit cliché de la maison où j’ai vécu mes 20 premières années :

lamennais.jpg

  Puis direction la MAPAD où m’attend un ami que je n’avais rencontré jusque là que sur le net.

maurice.jpg

  Un grand merci à Maurice qui m’a offert quelques cadeaux et de nombreux documents qui serviront à alimenter ce blog pendant encore plusieurs années !

  Puis direction le centre ville. Quelques photos mais la pluie ne m’a pas permis d’en faire plus :

stleger.jpg

  Je suis donc allé au service des archives de la mairie où m’attendait Aurélie David. Reçu avec gentillesse et disponiblité, j’ai pu ainsi consulter une partie de la collection des « Notre Mine » appartenant à la ville.

notremine.jpg

  Mais le temps passa si vite que je n’ai pu voir tout ce que j’espérais. Il faudra que j’y retourne. J’ai quand même pu obtenir là aussi des nombreux documents pour de prochains articles.

  Une fois rentré le soir, je me suis informé des dernières nouvelles locales en lisant l’incontournable « Voix du Nord ».

voixdunord.jpg

Chef Cruchot n’est plus

Posté : 12 novembre, 2010 @ 5:38 dans Les amis | 4 commentaires »

Alors qu’aujourd’hui, j’étais à Lens à la recherche de documentations pour le blog, j’ai appris ceci : 

  »Jeannick Tapella, un gendarme de 49 ans qui était dans le coma après avoir été fauché par un automobiliste le 19 juillet à Thélus (Pas-de-Calais) lors d’un contrôle de vitesse, est décédé vendredi des suites de ses blessures. L’adjudant Tapella était soigné dans une structure spécialisée à Fouquières-lez-Lens depuis quelques semaines. »

Celui qui se faisait appeler avec humour Chef Cruchot sur son blog nous a donc quitté dans des circonstances affreuses a cause d’un con qui se croyait plus fort que les autres et qui doit avoir un cerveau de la grosseur d’un pois chiche !

Je ne connaissais pas directement Jeannick, j’avais eu des contacts avec lui par blogs interposés et par mail, mais j’avais su apprécié sa gentillesse et sa disponibilité.

Comme moi, il partagait l’amour de l’histoire de sa ville. Lui, c’était Vendin, là où mon père a travaillé et vécu ! Son blog était admirable (http://chefcruchot.vip-blog.com), fait de nombreux commentaires bien écrits et illustré de photos d’époque.

Jeannick manquera à beaucoup de monde et dans notre monde à nous, celui des blogeurs, il lui restera toujours une petite place.

Je pense aujourd’hui à toute sa famille et en particulier à sa femme et à ses enfants. Je leur souhaite bon courage.

Au revoir, Chef Cruchot.

PS : Martine nous signale qu’un rassemblement silencieux à la mémoire de Jeannick a lieu ce lundi soir à 18h30 à Vendin

Le coin des Internautes Lensois

Posté : 8 août, 2010 @ 8:00 dans Histoire, Lens, Les amis | 5 commentaires »

  Ce qu’il y a de bien aussi avec Internet, c’est que l’on peut tisser des liens avec des personnes dont on ne soupsonnerait même pas l’existance ! C’est ainsi que deux « amoureux » de l’histoire de Lens sont entrés en contact avec moi et me donnent des renseignements qui complètent certains de mes articles.

  D’abord, c’est Martine qui, suite aux sujets sur la colonie de Grossouve, m’envoie ce document. Une classe du Lycée Condorcet dans les années 50 où l’on voit Monsieur Saintobert entouré de ses élèves.

   Elle m’annonce par la même que Monsieur Saintober est décédé en mars 2010 à l’age de 89 ans.

classecondorcet2.jpg

  Puis Michel qui recherchait des renseignements sur le silo de ravitaillement qui se trouvait près de la ferme des Mines de Lens. Il a appris par une de ses tantes qu’on pouvait accéder au silo par la route de La Bassée car il était plus près de cette route que de Vendin.

  Il m’envoie ensuite deux documents. Une reproduction de ce silo :

silograins.jpg

   Et une superbe photo prise en 1935 de ses grands-parents sur le quai de ce silo :

silograndsparents.jpg

    Si vous aussi possédez des documents pouvant illustrer ou compléter certains articles, n’hésitez pas à me les envoyer par mail à klote76@sfr.fr .

Courage, Chefcruchot, on est là !

Posté : 2 août, 2010 @ 5:56 dans Les amis | 4 commentaires »

   Vous avez souvent vu sur ce blog que je faisais référence au blog d’un vendinois , le « chefcruchot« .  Gendarme de profession, il a aujourd’hui besoin de tout notre soutien.

   Rappelez vous ce drame :

 Un gendarme grièvement blessé à Thélus

Un gendarme a été très grièvement blessé après avoir été percuté par une voiture qui a pris la fuite.
Le chauffard roulait à plus de 140 km/h au lieu de 90 sur la N17 à hauteur de Thélus, entre Vimy et Arras. L’automobiliste a percuté le gendarme de 49 ans vers 17h45. Cet adjudant de la brigade territoriale de Vimy effectuait une opération de contrôle de vitesse.
Le militaire est marié et père de deux enfants. Il a été pris en charge par le Samu d’Arras.

  C’est Martine qui nous a appris cette terrible nouvelle. Notre ami Jeanick est toujours dans le coma.

   Jeanick, tous les blogeurs du Nord-Pas de Calais sont avec toi.

   L’adresse de son magnifique blog sur Vendin : http://chefcruchot.vip-blog.com/

Les Retrouvailles après 38 ans !

Posté : 24 mai, 2010 @ 11:44 dans Le Nord, Les amis | 3 commentaires »

 38  ans !!! Ca faisait 38 ans que l’on ne s’était pas vu. Et grace à Internet et à Copains d’avant, nous nous sommes retrouvés. Chacun a eu sa vie, ses joies, ses malheurs et chacun était parti sur sa route.

Certe, nous nous étions recherchés, nous qui au tout début des années 70 étions inséparables ! Mais rien n’y faisait. Et puis là, on s’inscrit tous les deux sur Copains d’Avant et … c’est le miracle. Chez les ch’tis, le temps ne peut effacer l’amitié !

On a alors décidé de passer un week end ensemble. Formidable : que de souvenirs nous sont revenus en tête, notre jeunesse, nos « conneries », nous qui tout en travaillant avec sérieux, aimions nous amuser et faire la fête. Il a la mémoire des noms, moi celle des visages et à chaque fois qu’il prononçait un nom, une petite lumière s’allumait dans ma mémoire. On s’est presque tout dit mais comme on ne peut narrer 38 ans de vies en un seul wek end, on a décidé de se revoir ….. mais pas dans 38 ans : on n’a plus le temps !

 retrouv.jpg

Les traits se sont marqués, les corps se sont arrondis, les cheveux (ceux qui restent) ont changé de couleur mais le plaisir de se retrouver a été immense.

 

De la guerre dans l'art, de... |
Anglais pour non-spécialist... |
videohistgeo6eme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lelampiste
| histgeo4emelaprovidence
| Le blog de la réserve opéra...