Le Lensois Normand

Tome 2

Archive pour la catégorie 'RC Lens'

Un petit cadeau à faire aux chèvres

Posté : 15 mars, 2011 @ 6:18 dans Coup de gueule, Humour, RC Lens | 1 commentaire »

  Comme ils n’ont pas l’air de comprendre grand chose (Remarquez, on ne demande pas à un joueur de foot d’être intelligent, ça se saurait. N’est ca pas, Ribéry ?), voici la dernière édition de la série « Pour les Nuls ». Un superbe cadeau à offrir aux chèvres qui broutent la prairie de Bollaert depuis assez longtemps maintenant.

pourlesnulsmod.jpg

Lens : Louvre 2 et Ligue 2

Posté : 13 mars, 2011 @ 10:40 dans Coup de gueule, Lens, RC Lens | 3 commentaires »

   Hé oui, il va bien falloir changer profondément l’image que l’on se fait de Lens partout en France. Les artistes ne vont plus se trouver au même endroit. Il n’y en a plus à Bollaert et dans quelques mois, nous en trouverons sur l’ancien carreau de la fosse 9, dans cet édifice de culture que l’on appelle « le Louvre 2″.

  Jusqu’à aujourd’hui, pour beaucoup de monde, Lens, c’était 35000 personnes qui, tous les samedis soir, gueulaient leur joie de voir 11 bonshommes habillés en rouge et jaune courir après un ballon. Il faut dire que ça faisait parti de la tradition locale, le club existe depuis 1906 et Bollaert depuis 1935. Mais depuis hier et la prestation des 11 chèvres présentes sur le terrain, on en est sûr : on ne chantera plus « Les Corons » l’an prochain en Ligue 1. Un mal pour un bien, peut-être. L’image de Lens va enfin pouvoir être modifiée dans le bon sens.

rcltoul2011.jpg

Photo : Lensois.com,  Crédits: Sylvain Créïs

  Il est dommage qu’alors que beaucoup de monde travaille à l’amélioration de la ville et de sa renommée, qu’il suffisse de quelques énergumènes qui ne savent pas ce que sont les valeurs de la région pour que l’image en soit écornée. Il y a certainement eu des erreurs faites par les dirigeants du club, je ne suis pas assez connaisseur du monde du football professionnel pour pouvoir juger. Je pense cependant que le ‘casting’ n’a pas toujours été très judicieux et que certaines personnes n’avaient rien à faire dans ce club aux traditions si particulières.

  Quelques lensois vont voir augmenter leur pouvoir d’achat puisqu’ils n’auront plus à payer leur abonnement au stade et c’est bien : il y aura peut-être quelques cadeaux de Noël plus conséquents pour quelques enfants.

  Le RCL va revenir, j’en suis sûr. Comme il est revenu après son abandon par les HBNPC dans les années 70. Peut être reviendra t-il avec plus d’humilité, plus de simplicité avec des joueurs moins riches en argent mais plus riches dans les valeurs qui font l’esprit lensois.

  D’ici là, le Louvre 2 aura trouvé sa place dans la vie de la région et on reconnaîtra enfin Lens comme une ville culturelle et moderne.

2011.jpg

Les biscuits REM

Posté : 13 janvier, 2011 @ 10:11 dans Histoire, La Mine, Lens, RC Lens | 42 commentaires »

    Lorsque nous revenions des courses à la Coopérative des Mines, il ne manquait jamais dans le panier les paquets de biscuits REM. Ces gros biscuits (qui n’étaient pas encore fourrés à l’époque) fabriqués à Reims faisaient le bonheur des gamins dans les corons.

    Une réclame de la Coopérative parue dans Notre Mine où les biscuits REM paraissent en compagnie des savons CADUM et de la chicorée LESTARQUIT, autres marques bien connues à l’époque :

rem001.jpg

  Ces gros biscuits accompagnaient toujours nos petits déjeuners ou nos goûters. Deux ou trois biscuits trempés dans le café au lait ou le Banania suffisaient à nous rassasier tant ils étaient consistants.

rem2.jpg

    REM savait aussi faire sa promotion auprès des enfants. Il suffisait de peu pour voir sa marque un peu partout.

                   – Sur des protèges-cahiers :

rem003.jpg

                        – Sur des buvards :

rem004.jpg

     On rencontrait souvent les camions REM lors des manifestations comme les courses cyclistes :

rem005.jpg

    Mais ce qui nous passionnait tant dans ces biscuits, c’étaient les vignettes de collection de footballeurs professionnels du championnat de France. Robert Jonquet, international du Stade de Reims en faisait la promotion sur des buvards :

rem006.jpg

  Ces photos nous permettaient de mettre un visage sur des joueurs dont nous entendions parler : à la fin des années 50 il y avait très peu de téléviseurs et peu de matches étaient diffusés. On pouvait conserver les images dans un album que l’on obtenait à la Coopérative ou par courrier à Reims contre la somme de 200 (anciens) francs.

rem009.jpg

  Quelle n’était pas notre joie lorsqu’en ouvrant le paquet, on découvrait un joueurs du RC Lens.

rem008.jpg

Quelques images REM de lensois :

Placzek, Oudjani, Margottin, Louis, Lafrancheschina

Jonsson, Clément, Ziemzack, Sowinski, Wognin

Au charbon !!!!!!!

Posté : 10 janvier, 2011 @ 10:01 dans Coup de gueule, Histoire, La Mine, RC Lens | 1 commentaire »

   Alors que le Racing traverse l’une de ses plus grave crise depuis sa création, alors que la défense organise tous les week- end des opérations « portes ouvertes » devant ses buts, alors que les soi-disant attaquants restent plus muets qu’une carpe, alors que cet exemple de nullité qu’est Démont vient de recevoir à juste titre le « ballon de plomb 2010″, il serait temps de faire redécouvrir à ces nantis du sports enfermés dans leur cocon et pourris de fric ce qu’est la véritable vie.

   C’est ce que l’on faisait dans le temps quand le professionnalisme n’en était qu’à ses débuts et que la plus part des joueurs travaillaient pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

   Ainsi cet extrait d’un hebdomadaire sportif de 1935 (Match) montre que les joueurs des deux équipes proches du monde ouvrier qu’étaient le FC Sochaux (avec l’usine Peugeot) et le Racing n’hésitaient pas à se salir pour se méler au monde du travail. Le lendemain d’un match à Bollaert, ils se sont retrouvés à la fosse 2 (dite du Grand Condé) et sont descendus « au fond », n’hésitant pas à ramper dans le charbon et à se traîner dans les galeries. Nul doute que le dimanche suivant, ils devaient encore y penser au moment du coup d’envoi et les Sang et Or de l’époque avaient forcément du respect pour leurs supporters.

   Est ce vraiment encore le cas aujourd’hui ? Où existe t’il une mine encore ouverte pour y faire descendre les privilégiés de Martel ?

match1935.jpg

La coopérative du 14

Posté : 16 novembre, 2010 @ 6:37 dans Famille, Histoire, Lens, RC Lens | 6 commentaires »

 Il y a quelques temps, je publiai un article intitulé « La Coopérative ou la CCPM ? ». Dans les recherches faites dans les vieux « NOTRE MINE », j’ai trouvé cet article. Il s’agit de l’innauguration au début des années 60, de la succursale de la coopérative des Mines de Lens à la fosse 14, à l’angle de la place Cauchy et de la Route de la Bassée.

coop1401.jpg

  La photo ci-dessous de la Coopérative du 14 rappelera, j’en suis sur, de nombreux souvenirs à ma petite soeur Annick puisqu’elle y a travaillé quelques années en compagnie de sa copine Liliane sous la direction de Madame Monthuel.

coop1402.jpg

   Voici le bâtiment aujourd’hui, devenu une banque :

coop1.jpg

  Dans les années 60, la Coopérative des Mines publiait régulièrement des réclames dans NOTRE MINE. En voici une de 1961 :

pubcoop01.jpg

  La coopérative nous invite chaque jeudi à déguster le NESCAFE et le chocolat NESQUIK et s’engage à offrir aux jeunes visiteurs des ballons et des friandises. A voir aussi les marques qui ont marqué notre jeunesse comme les biscuits REM, les bonbons La Pie qui Chante ou les chocolats DELESPAUL vendus dans ces magasins.

pubcoop02.jpg

Quelques mois plus tard, la Coopérative vendait « pour être à l’aise partout », les polos Maryan WISNIEWSKI (joueur internationnal du RC LENS). Contre une preuve d’achat de ce vêtement, le joueur s’engage à vous offirr, après chaque match à Bollaert, une photo dédicacée !!!!

Le sport lensois en … 1913

Posté : 7 octobre, 2010 @ 6:33 dans Histoire, La Mine, Lens, RC Lens | 3 commentaires »

  L’un des bienfaits d’Internet est qu’il n’est plus nécessaire de courir partout pour obtenir certains renseignements ou documents. C’est ainsi que la Bibliothèque Nationale de France à créé un site sur lequel on peut consulter et même télécharger gratuitement certains fichiers concernant des documents libres de droit (ainsi aucun risque de recevoir un mail de Monsieur Hadopi !).

  C’est là que j’ai trouvé un journal sportif hebdomadaire de 1913 appelé « La Vie Sportive du Nord et du Pas de Calais ». Voici ci-dessous deux montages d’articles de ce journal qui nous indiquent ce qu’était le sport à Lens à la veille de la première guerre mondiale.

viesportive1.jpg 

  Sur ce premier document, nous apprenons que l’un des sports les plus en vogue à cette époque est le Jeu de Balle. Comment ça marche ? Je ne sais pas mais je sais que le club de Lens est l’un des meilleurs de la région. On trouve le résumé d’une victoire à Dour (Province du Hainaut en Belgique) par 13 à 9 grâce à un superbe Vaillant dans les rangs lensois et une défaite contre le rival Lille par 13 à 8. Le journaliste rapporte que 1500 à 2000 spectateurs assistaient à cette rencontre où se jouait la suprématie régionale entre « deux équipes rivales et amies« .

  L’autre sport à la mode : la boxe bien sur ! L’article déplore que le gala qui s’est déroulé au WONDERLAND LENSOIS n’ait attiré que peu de spectateurs « et c’est regrettable dans un pays sportif comme Lens ». Pourtant on y a assisté à cinq combats dont une victoire du lensois Planque et une défaite d’un autre lensois Mellier.

  On apprend aussi dans ces journaux que la Club Sportif de Lens va organiser le Championnat officiel amateur du Pas de Calais. les combats auront lieu dans la salle Durieux, 50 rue de Paris.

   Enfin, le sport qui commence à se développer en ce début de siècle est le football. On peut lire qu’un jeune club, le Racing Club de Lens, va recevoir pour un match amical le grand club régional qu’est l’Olympique Lillois. Le journaliste ajoute :  » C’est un évènement pour Lens car c’est la première fois qu’un grand club du Nord consent à se déplacer dans la région de Lens ».

  On peut aussi découvrir qu’en Championnat de l’Artois, le RCL a battu l’Etoile Sportive d’Arras par 2 buts à 1. Je cite : « La partie fut marquée dès le début par de magnifiques déplacements  de Lens qui arrive à prendre le 1r but après vingt minutes de passes adroites…. Le gardien de l’Etoile a défendu le but avec adresse contre les beaux coups des avants du RCL ». Ah, si on pouvait en dire autant aujourd’hui !!!!!!!

  Ce qui retient aussi l’attention des footballeurs à Lens c’est le Challenge des Mines de Lens organisé par l’Association de Anciens Elèves de l’Ecole Saint Edouard de Lens ». Ce challenge est doté d’un bronze d’art « La Gloire » offert par la Compagnie. La compétition a pour but de défier le clud de l’Association Saint Edouard de Lens. L’engagement est des 3 francs par équipe et les inscriptions doivent être adressées à Monsieur Devriène, 9 rue Séguin à Lens.

viesportive2.jpg

  Sur ce deuxième montage, on apprend que l’Union Sportive de Lens va organiser le « Concours de l’Athlète Complet ». Cette compétition aura lieu sur un terrain aménagé près des marais d’Avion. L’épreuve comporte entre autre une course de 500 mètres, des sauts en longueur et en hauteur avec et sans élan, des développements de barres, des lancers de poids,de disque et de javelot des bras droit puis gauche, du grimper à la corde lisse, des exercices de barres fixes et assimétriques et pour finir, une course de 1500 mètres !

  Sur la photo du journal, on trouve les dirigeants de l’USL : MM. Basin, Président; Lampin et Vitrier, vice-présidents; Bouchez, Secrétaire; Cailliez, Professeur; Baghaert et Tétur, Commissaires.

Ils ne méritent pas d’être lensois

Posté : 3 octobre, 2010 @ 7:54 dans Coup de gueule, RC Lens | 1 commentaire »

  Je voulais faire un article après le match d’hier soir à Sochaux. Finalement j’y renonce : ces types ne méritent même pas qu’on perde du temps à parler d’eux comme ils ne méritent certainement pas d’être lensois.

 Juste une chose : il y a quelques jours Martel a dit que le club ne survivrait pas à une nouvelle descente en ligue 2. J’espère ne pas voir cela au printemps prochain :

 avendre.jpg

Encore une saison de passée !

Posté : 17 mai, 2010 @ 10:00 dans Lens, RC Lens | 4 commentaires »

finsaison.jpg

PHOTO RC LENS. FR

   Samedi soir, le rideau est tombé à Bollaert sur cette saison 2009-2010. Une saison un peu bizarre. D’abord avec les règles fixées par la DNCG. J’ai du mal à comprendre pourquoi on « encadre » la masse salariale du Racing pour un soit-disant déficit de 8 millions alors qu’on ne fait  rien vis à vis du PSG dont chacun sait qu’il perd 40 millions par an depuis 3 ans !

   Puis les résultats et les performances de cette équipe, capable de se sublimer à certains moment (Contre Marseille, Bordeaux ou Saint Etienne en coupe à Bollaert mais aussi de matches minables comme au Mans, à Lorient et à Nancy ou contre Grenoble à Lens).

   Puis ce parcours en Coupe. On pensait enfin y arriver à la ramener en Artois cette coupe qui depuis plus de 100 ans fuit la région minière ! Mais il a fallu un match à Monaco que le RCL a dominé mais de nouveau « victime » de ses insuffisances devant le but ou individuelles en défense. Là aussi, sans vouloir toujours dénigrer l’équipe de la capitale, il faut dire que M. Escalette, Président de la FFF avait déclaré avant les demi-finales qu’il ne souhaitait pas un match Lens-PSG en finale au Stade de France. Même si ces dires n’ont en aucun cas joué au cours du match sur le Rocher, ils créent une mauvaise ambiance au sein du football professionnel en France.

  Même si je ne suis pas « spécialiste » (vaut mieux ne pas l’être quand on voit les « conneries » que disent ceux qui se disent l’être sur Canal +), je vous livre mon analyse personnelle sur les joueurs de cette saison :

 RUNJE : Toujours égal à lui-même. Une folle  rage de gagner tout mais aussi quelques erreurs importantes comme à Monaco ou à Nancy.

 KASRAOUI : Sera le successeur du précédent et a montré d’excellentes qualité qu’il exploitera au mieux lorsqu’il sera plus »gueulard » dasn sa défense.

 DEMONT : Docteur Jekyll et Mister Hide capable du meilleur (au moins 6 passes décisives)  comme du pire (plus de 70% de passes à l’adversaire à Nancy). Mais on ne peut lui reprocher sa hargne de gagner gâchée parfois par certaines insuffisances techniques et des placement hasardeux en défense.

 AURIER : quelques matches ont suffit pour découvrir ce jeune joueur formé à la Gaillette. Très fort physiquement, il sera l’un des piliers du Lens de demain si les « petits euros » des clubs étrangers ne viennent pas nous le voler !

YAHIA : Certainement l’une des grandes satisfactions de cette saison : Souvent pompier de service lorsqu’il y avait le feu et l’un des meilleurs joueurs de la tête du championnat. Un grand et bon joueur !

CHELLE : L’une des déceptions de cette saison. Le capitaine n’a pas eu le rendement qu’on attendait de lui. Même son envie de vaincre n’a pas empêcher ses nombreuses erreurs aussi bien en relance qu’en défense qui ont coûter de nombreux buts. Merci M. Chelle d’avoir rempli votre contrat au RCL en bon vent … ailleurs.

 RAMOS : Son manque de technique ne l’a pas empêché d’être toujours présent lorsqu’on a eu besoin de lui. Sachant se limiter à défendre lorsqu’il se sentait un peu juste, il n’hésitait pas à attaquer lorsqu’il le pouvait. Auteur d’un but foireux mais décisif en Coupe contre Brest qui a qualifié les lensois.

 BEDIMO : Arrivé cet hiver, celui qu’on annonçait comme le messie (pas celui du Barca) a prouvé depuis qu’il sera bon lorsqu’il saura mettre sa puissance physique au service de l’équipe.

 SOW : L’une des satisfactions et un pur produit de la Gaillette. Ne pourra que s’améliorer au fil des saisons lorsqu’il saura jouer plus simple et participer ainsi plus au jeu offensif et collectif.

 HERMACH : Un excellent milieu défensif qui a presque fait oublier KOVA. Fort sur l’homme, il ne lui reste qu’à soigner sa relance.

 KOVACEVIC : N’a pas été le grand Kova des saisons passées. Souvent blessé, sa « conservation » du ballon a coûté quelques buts cette saison. S’il part, il sera beaucoup moins regretté que les saisons précédentes.

 ROUDET : Baladé à plusieurs postes selon le besoin de l’équipe, il a finalement trouvé sa place comme n°10. Celui qui faisait parti du loft en début de saison a finalement certainement été l’une des « meilleurs recrues » de Wallemme.

 MILOVANOVIC : N’a jamais pu d’adapter au club. Ses rares apparitions ne l’ont jamais mis en valeur. Même sur les coups de pied arrêtés, il ne semblait plus avoir le moral. A toi, aussi Milo, bon vent … ailleurs !

 BOUKARI : D’énormes qualités techniques et physiques qui ne sont pas toujours mises au service du collectif. Trop souvent blessé aussi pour avoir un jugement définitif.

 EDOUARDO : Déception pour celui qu’on annonçait comme l’avant centre n° 1. Un excellent début de saison puis il s’est petit à petit éteint pour finalement ne plus Paraître en fin de saison à cause d’une blessure.

 MONNET-PAQUET : Incompréhensible ce joueur ! Bourré de qualités, il n’a été que déceptions à cause d’une certaine nonchalance, voire fainéantise qui l’ont fait devenir la cible des huées de Bollaert.

  MAOULIDA : Souvent écarté une bonne partie de la saison par Wallemme, il a su se rendre indispensable et est redevenu la coqueluche de Bollaert. 10 buts en si peu de temps de jeu, c’est, de loin, le meilleur ratio du championnat. Il serait dommage du Toif et ses bandelettes quittent le Racing mais nous ne sommes pas dans le secret des finances.

 SARTRE : Un très bon esprit chez ce joueur qui a su répondre présent lorsque Wallemme a eu besoin de lui. Mais son niveau de jeu ne pourra en faire le remplaçant de Chelle si ce dernier s’en va. Auteur de 2 buts à Montpellier en Coupe de la Ligue qui avaient qualifié le club.

   WALLEMME : Souvent critiqué ces derniers temps, JGW a su remplir les deux objectifs que lui avait assignés G. Martel : remonter en Ligue 1 et y rester. Comme toujours, il y a les pros et les antis Wallemme comme il y a 60 millions de sélectionneurs en France. De nombreuses rumeurs ont circuler sur son compte et surtout ses relations professionnelles (Cuperly, Maoulida..) mais le résultat est là : Wallemme, avec ses nombreuses qualités et ses défauts, sera encore l’entraîneur du RCL l’an prochain et aura besoin du soutien de tous les supporters.

  Bon, et puis on finit bien puisqu’on est lassé DEVANT LE PSG !!!

  ALLEZ LENS

maoulida.jpg

La Grande désillusion

Posté : 14 avril, 2010 @ 8:49 dans Lens, RC Lens | Pas de commentaires »

On y croyait tous à cette finale ! Mais hier soir vers 23h00, tout était fini ! Un match à l’image de la saison : de bonnes choses, de très bonnes choses même mais aussi une inefficacité latente devant le but adverse et une grosse erreur de défense qui nous coûte un but. Mais où était encore Eric Chelle sur cette action ? On se demande s’il avait payé sa place pour assister d’aussi près à la reprise de la tête du monégasque.

Bon, la ferveur va retomber maintenant. Il va falloir finir la saison et aller chercher les 2 ou 3 points qu’il manque encore pour assurer définitivement le maintien. Et surtout faire confiance et laisser aux dirigeants le temps de nous préparer la saison prochaine.

Car des saisons, il y en aura encore, des matches de coupe aussi. Et Bollaert pourra continuer à vibrer. Et nous aussi pour notre club.

ALLEZ LENS

monaco.jpg

Un Lensois ne doit jamais baisser la tête

Le retour du bani

Posté : 11 avril, 2010 @ 8:57 dans Coup de gueule, Lens, RC Lens | 9 commentaires »

Devant l’inefficacité totale du RCL (un seul but marqué sur pénalty en 5 matches), Wallemme était obligé de modifier quelque chose s’il ne voulait pas être de nouveau la cible de tous les sifflets et vociférations de Bollaert.

Lorsque j’ai vu la composition de l’équipe, je me suis dit qu’enfin il allait faire jouer un vrai avant-centre. Fini Jemma et sa maladresse permanente ou Edourdo, le seul avant-centre du monde à jouer 90 minutes sans tirer une seule fois au but (il l’a encore prouvé hier soir).

On retrouvait Toifilou Maoulida, le meilleur buteur du Racing de ces trois dernières années. On ne m’enlèvera pas de l’idée que ses non-titularisations sont uniquement dues à des problème relationnels avec le vieux Daniel Leclercq et son « fils spirituel » Wallemme. Il fallait d’ailleurs le voir dans les tribunes, celui qu’on appelait le Druide et qui n’est plus que l’ombre de lui-même : à chaque but, il se tassait chaque fois un peu plus dans son fauteuil présidentiel.

Et Toifilou a marqué les 3 buts. Trois buts qui assurent définitivement le maintien en Ligue 1. Il fallait voir la communion entre ce joueur et SON public. Après le second but, il est passé par dessus le grillage pour aller remercier les supporters de leur soutien.

Moi, je l’aime bien, Maoulida. Je ne rève maintenant qu’à une chose: le voir marquer à la 93ème minute de la finale de la Coupe de France contre PSG au stade de France le 1er mai prochain.

Après cela, Leclercq pourra aller tranquillement finir ses jours qu’on lui souhaite les plus nombreux possible à la Maison de Retraite, route de La Bassée.

maoulida.jpg

Toifilou Maoulida : I’m back
 

 

De la guerre dans l'art, de... |
Anglais pour non-spécialist... |
videohistgeo6eme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lelampiste
| histgeo4emelaprovidence
| Le blog de la réserve opéra...